Atlas de la rénovation dans l'agglomération havraise

Profil énergétique Répartitiondes déperditions Cataloguedes travaux applicables Carted’identitéde l’enveloppe Carted’identitédes systèmes Evolutions dubâti Coût énergétique annuel estimé : Chauffage et ECS – abonnements inclus = 1 030€/an/log Murs Voiles béton de 18 cm de 20 cm + 8 cm de polystyrène expansé + plaque de plâtre Toiture Toiture terrasse : dalle béton de 18 cm isolée par 8 cm de mousse polyuréthane Planchers bas Plancher béton de 18 cm isolé en sous-face par 4 cm de fibragglo Locaux non chauffés RDC non chauffé Menuiseries Double vitrage 4/12/4 Menuiseries aluminium sans rupteur % ouvrants 20% Nombre de niveaux 4 (hors RDC non chauffé) Nombre de logements 12 Surface habitable 680 m² Mitoyenneté Sans Chauffage Convecteurs électriques sans programmation Eau Chaude Sanitaire Ballon électrique Ventilation VMC autoréglable Peu de travaux ont généralement été réalisés sur ce type d’habitat. BÂTI SYSTÈMES Solutions Caractéristiques Préconisations et points d’attention Murs donnant sur l’extérieur Isolation par l’extérieur 16 cm de PSE (λ=0.032) chevillé-collé, finition enduit hydraulique sur treillis d’armature L’isolation par l’extérieur sera privilégiée à l’isolation par l’intérieur car évite une perte de surface et des travaux lourds en site occupé. Elle permet également d’isoler les locaux non chauffés et de réduire les déperditions vers ces derniers. Menuiseries Remplacement des menuiseries Menuiseries en PVC avec vitrages à isolation renforcée 4/16/4 (faible émissivité et lame argon) Variante biosourcée : Menuiserie en bois Prévoir entrées d’air pour ventilation ; Privilégier remplacement total du dormant avec attention particulière sur l’étanchéité. Planchers bas sur sous-sol Flocage en sous-face 14 cm de laine minérale (λ=0.025) projetée Variante biosourcée : ouate de cellulose (λ=0.040) Il s’agira au préalable de vérifier l’état de conservation de ces planchers. Chauffage Remplacement des convecteurs existants Mise en place de panneaux rayonnants NFC avec dispositif de régulation terminale et programmation centralisée Une telle installation sera à privilégier après réduction des déperditions par isolation du bâti. Eau chaude sanitaire Remplacement des ballons électriques existants Mise en place de chauffe-eau thermodynamiques individuels sur air extérieur Lorsque la configuration du logement et des réseaux le permet, il est plus intéressant d’opter pour un CETI sur air extrait dont le rendement est plus élevé (COP = 3,2) Ventilation VMC Hygro B Remplacement des bouches et de la centrale autoréglables par des modèles hygroréglables avec conservation des gaines existantes 9 Contexte constructif 9 Contexte historique et urbanistique 9 Caractéristiques architecturales et constructives Préconisations architecturales : L’isolation thermique par l’extérieur des murs est possible avec une requalification des façades dans le respect de l’unité architecturale du quartier. Les balcons et loggias multiplient les points singuliers à traiter lors de travaux d’isolation. Immeuble RéglementationThermique isolé cubique 2 1 3 1• traitement conventionnel des façades, 2• balcons importants, 3• toit à faible pente Si l’effort d’isolation acoustique et le confort d’usage sont notables, la performance énergétique de ces immeubles est, au mieux, conforme aux différentes réglementations thermiques (RT) en vigueur de l’époque. Les principes constructifs sont bien maîtrisés par les entreprises générales qui les adaptent à l’échelle des bâtiments à édifier : voile béton, refends et façades porteurs. Les façades sont peintes, enduites (enduit monocouche) ou revêtues de plaquettes de briques ou de pierres scellées ou agrafées avec ponctuellement des essentages, bardages et des modénatures rapportées. Après une Reconstruction et une production de masse importante, les terrains en dents creuses et les friches sont investis. Ils permettent l’apparition de petites copropriétés adaptées à l’échelle du quartier. Des investissements privés, aidés de dispositifs fiscaux, proposent ainsi des logements en acquisition ou en locatif, dans des immeubles au style architectural caractérisé par un éclectisme de formes se réfèrant à différents courants. Atlas de la rénovationénergétique 1975-2005

RkJQdWJsaXNoZXIy Nzc3NjU=